Comment rédiger le cahier des charges de votre application ?

Shares

Un cahier des charges représente un document descriptif de votre application. Souvent sous-estimé, cet élément trouve tout son intérêt dans le bon déroulement du processus de création de votre application. Mais encore faut-il savoir comment le rédiger.

Un cahier des charges : c’est quoi ?

Le cahier des charges sert avant tout à exprimer une idée ou un besoin sur un document. Il s’agit en quelque sorte d’un exercice assez ardu pour mettre un peu d’ordre dans toutes ses idées, en suivant une structure bien établie. Exit les feuilles volantes et les brouillons qui traînent sur la table de votre bureau.

Le cahier des charges est aussi un support de communication efficace pour partir sur une même base avec vos collaborateurs. En ce sens, il intègre parfaitement dans votre Business Plan et peut servir à convaincre vos investisseurs à travers une présentation PowerPoint.

Le cahier des charges, c’est également la base de toute négociation en vue d’une demande d’offre à soumettre auprès d’une agence web ou un développeur. C’est grâce à un cahier des charges que vous réussirez à estimer avec précision les coûts et les délais de votre projet.

Comment ça marche ?

Rédiger un cahier des charges ne requiert pas une connaissance technique approfondie. A la base, il faudra compter environ quelques 30 à 50 heures de travail pour aboutir à une première version. Vous y passerez donc un week-end entier, mais peut-être bien moins avec l’aide de quelques-unes de vos proches connaissances qui disposent de compétences techniques adaptées. Mais attention ! Evitez surtout de soumettre la rédaction de votre cahier des charges à une sous-traitance. Il s’agit de votre business, votre projet, votre application, alors pourquoi laisser les autres en décider à votre place ?

Que doit contenir un cahier des charges ?

Il n’y a pas de structure idéale pour créer un cahier des charges. Mais il existe bien des exemples de structure à télécharger sur Internet qui peuvent vous inspirer. D’une manière générale, voici les principaux éléments qui doivent composer un cahier des charges.

  • Une introduction

Dans cette partie, vous parlerez surtout de vous et de votre entreprise. Etalez-y votre historique personnel, la taille de votre entreprise, les types de projets auxquels vous aspirez, les services et les spécialités qui vous démarquent du reste du monde, vos compétences personnelles. Parlez également de votre application, votre site, votre objectif à court et à long terme. Précisez bien quelle cible vous visez avec votre nouveau projet et sur quel marché vous comptez le lancer. En tant qu’expert, vous devez également être en mesure de citer vos principaux concurrents, desquels vous vos comparerez de manière très objective.

  • Les spécifications fonctionnelles

Chez les développeurs, on parle surtout du front-end et du back-end. Le premier concerne l’interface graphique et son comportement. Toute la section qui va s’afficher sur l’écran de l’utilisateur, le client, le visiteur, l’administrateur, ou vous. Le back-end correspond à l’ensemble du code source qui va assurer le fonctionnement de votre système. Concrètement, tout ce que vous ne voyez pas.

  • Les spécifications non-fonctionnelles

Il s’agit surtout de l’utilisabilité de votre application, la sécurité et les certifications, la comptabilité des navigateurs et des systèmes, ainsi que le temps de réponse.

  • Un budget

Un cahier des charges doit forcément contenir un budget. Certes, il s’agit là d’une partie un peu sensible de votre projet. Mais il vous faudra vous étaler sur le sujet pour pouvoir convaincre une agence web, ou des développeurs à investir dans votre projet. Ces derniers pourront même vous aider à trouver la solution idéale pour que votre estimation reste dans les normes.

  • Les délais

Comme pour tout projet, vous devez avoir une idée de délais en tête pour la réalisation du vôtre. Mieux encore, vous devez justifier votre choix par des actions précises. Dire que vous allez terminer votre projet en 3 mois ne suffit pas, il faut être réaliste et bien détailler le temps que va demander chaque étape du processus. Et n’oubliez pas d’inclure les temps que vous allez passer au téléphone, à envoyer des mails, à organiser des réunions et même à prendre une petite pause. Comptez également le temps que va vous prendre de soumettre votre application à l’approbation de vos collaborateurs et utilisateurs. Pensez ensuite au temps que vos passerez à apporter les rectifications nécessaires.

  • Les conditions de l’appel d’offre

Si vous n’en avez pas encore conçu un, décrivez dans votre cahier des charges vos conditions. Mentionnez également le nombre de participants et le genre que vous cherchez (indépendant, grande agence, agence, etc.). Précisez vos délais de réponse et soumettez une personne de contact pour faire plus professionnel. En ce sens, vous devez également fournir une date de prise de décision du choix du prestataire et une date pour démarrer le projet.

Vous l’aurez compris, établir un cahier des charges n’est pas une mince affaire, mais ce n’est pas non plus la mer à boire. Prenez le temps de bien détailler votre projet et vous n’y verrez que du feu !

Shares